En effet, la réorganisation des services et des directions décidée par l’Exécutif de droite plonge dans une terrible incertitude de nombreux agents quant à leur devenir professionnel.

L’augmentation du nombre de journées de travail ne s’appuie que sur un avis de la Chambre Régionale des Comptes qui appellerait au strict respect des « 35 heures » annualisées. L’argument de l’illégalité des journées de congés spécifiques n’est même pas démontré.

Par ailleurs, l’introduction des critères subjectifs de « mérite » et de « valeur professionnelle » pour déterminer les avancements des agents ainsi que leur régime indemnitaire risque de faire prendre à notre Collectivité la voie du clientélisme, tout en portant préjudice au pouvoir d’achat.

Ces mesures de régression sociale suivent la même logique que la destruction du Code du Travail, orchestrée par la Ministre du Travail Myriam EL KHOMRI.

Le Groupe Communiste s’oppose évidemment à cette casse des droits des agents et soutient leur lutte et leurs justes revendications.

Charles BEAUCHAMP

Président du Groupe Communiste

Républicain, Citoyen et Apparentés