ils bénéficient également de : 27 jours de congés (les 25 jours légaux additionnés des 2 jours de fractionnement qui ont été forfaitisés) 5 jours dite semaine du Président (ex semaine Schuman) 4 ½ jours de congés exceptionnels liés aux fêtes locales et autres événements cet accord prend en compte les difficultés rencontrées par les agents sur les missions difficiles et pénibles qu’ils exercent, il compense aussi la faiblesse de l’évolution salariale. La journée de solidarité a toujours été chômée sur décision des Présidents précédents. S’ils ne seraient pas, selon un hypothétique rapport de la Chambre régionale des comptes, conformes aux réglementations, ces congés ne sont pas illégaux au terme de la loi qui indiquent que les accords signés avant le 31 décembre 2001 sont autorisés, la loi elle même prévoit que les agents peuvent être à moins de 1607 heures annuelles en instituant des régimes dérogatoires et en allouant de bonifications en terme de jours de congés selon les missions exercées. La possibilité de régimes extra-légaux tels que le notre est autorisé par la loi Non content d’avoir, depuis septembre, méprisé les agents qui avec leurs représentants syndicaux ont exprimé leurs inquiétudes sur leur avenir professionnel et leur attachement à leurs conditions de travail voici que vous maniez le mensonge et la calomnie ! Non monsieur le Président nous ne vous laisserons pas “travailler tranquille” à la casse du service public départemental, nous ne vous laisserons pas salir notre image : nous ne sommes ni des privilégiés ni des fainéants! Si nous défendons nos congés c’est aussi parce qu’ils nous sont nécessaires pour garder nos enfants, accompagner nos parents dans leurs démarches, faire vivre les associations, les bibliothèques, les clubs de sport… Pour créer de la Richesse pour ce Nord auquel nous sommes attachés… de la richesse et non de la valeur, mais savez vous la différence? Monsieur le Président cessez de nous insulter, d’insulter notre professionnalisme et notre souci du service public en répandant le discours selon lequel nous travaillerions que 33h semaine… Nous ne travaillons pas 33h ni même 35h nous travaillons 39h par semaine et même 40 pour les agents d’accueil et de standard dans les UTPAS La CGT exige que la vérité soit dite à la population. Aujourd’hui la vérité est que vous augmentez la durée du travail sans augmenter les salaires. Au contraire par votre nouvelle politique de gestion quant à l’allongement de la durée d’avancement, l’augmentation des charges de travail consécutives à la diminution du nombre d’agents et aux restructurations, par votre passivité quant au dossier PSC alors que la CGT vous indique comment éviter l’augmentation des primes vous faites baisser nos rémunérations ! Monsieur le Président vous faites donc le choix de faire payer aux agents les dérives budgétaires des mandat précédents (que vous n’avez pas contrés en leur temps) et pour ceux qui en plus habitent le département et subissent la hausse fiscale, c’est double peine ! Nous invitons les collègues à envoyer leur fiche horaire au Président Lecerf, car il ne semble pas bien informé sur ce sujet... Allez, Monsieur le Président encore un effort et vous serez d'accord avec la CGT sur le sujet des 32H