Le blog de CHARLES BEAUCHAMP, Conseiller Départemental du Nord- canton d'Aniche

Nous sommes résolument contre le transfert des compétences prévu par les lois NOTRe et MAPTAM. Les parlementaires communistes et Front de Gauche en ont clairement expliqué les raisons lors des débats à l’Assemblée Nationale et au Sénat.

Nous voterons donc contre cette délibération, qui est le prélude à la disparition progressive des départements. Une délibération qui, c’est à signaler, mettra deux de nos Vice-Présidents élus du territoire métropolitain en situation de ne plus gérer tout ou partie de leur délégation que sur les territoires hors-métropole… Je pense à l’Insertion et au Tourisme.

Cette réforme territoriale du Gouvernement de Manuel VALLS répond aux injonctions de l’Union européenne pour aller vers toujours plus de fédéralisme. Elle est taillée dans le moule d’un capitalisme économique qui conduit à un véritable « déménagement des territoires », obéissant à la seule logique de la compétitivité et de l’attractivité des capitaux.

L’émergence des grandes métropoles, et demain des pôles métropolitains, est destinée à aspirer les compétences des départements et des communes, à concentrer les pouvoirs locaux, à éloigner les citoyens des lieux de décision et à supprimer l’équité territoriale que garantit le Département.

Lire la suite...

 

Le rapport d’orientations budgétaires nous invite à anticiper sur les débats du budget primitif 2017, mais également à nous projeter sur la trajectoire du Département dans les prochaines années. Pour cet effort de prospective, le moins que l’on puisse dire est qu’il faut miser sur un bon nombre d’inconnues…

Commençons par un point de situation. Au plan national, nous sommes bien loin du « changement » politique promis en 2012, qui avait créé chez les gens l’espoir de grandes réformes qui changeraient enfin le cours des choses dans le pays et aussi en Europe, en mettant un terme au règne de l’argent-roi.

Force est de constater que dominent toujours les mêmes inquiétudes : la peur de moins bien vivre demain, la peur pour sa sécurité physique et aussi sa sécurité économique et sociale, les craintes pour les conditions de vie des prochaines générations.

Notre pays est aujourd’hui en état d’urgence sociale. Les chantiers prioritaires auxquels auraient dû s’atteler le Gouvernement sont ceux de l’emploi et du pouvoir d’achat. Sur ces questions, l’échec est patent. Les responsabilités sont lourdes.

Lire la suite...

 

Notre assemblée est unanime quant à l’engagement financier du Canal Seine Nord Europe. Pour notre groupe, notre collègue Jean Claude DULIEU a clairement expliqué notre position.

Mon propos intéresse 2 sujets précis :

• l’insertion des allocataires du RSA

En effet dès l’annonce de ce projet, j’avais avec Madame DELORME, Directrice Territoriale du Douaisis à cette date, rencontré Monsieur LENZI, Sous – Préfet de DOUAI, afin que les allocataires du RMI du Douaisis ne soient pas ignorés dans ce projet porteur d’emplois. Il était essentiel, et il l’est toujours, d ‘anticiper sur les futurs recrutements et formations aux emplois de demain. J’avais également saisi en ce sens le Président Bernard DEROSIER afin que les allocataires du RMI (RSA aujourd’hui) du Douaisis ne soient pas écartés. Ma demande est inchangée

Lire la suite...

 

Le taux de chômage dans le Nord dépasse toujours de 3 points la moyenne nationale.

Avec une situation sinistrée sur le front de l’emploi, 151 000 foyers se trouvent allocataires du RSA, soit près de 340 000 personnes couvertes. Ce sont 14 % des ménages nordistes qui survivent avec le RSA, contre 7,5 % au plan national.

Ces chiffres sont d’une violence insoutenable pour toutes les personnes qui survivent avec cette allocation. Ce sont autant de personnes pour qui les fins de mois sont difficiles, sur qui pèsent les plus lourdes menaces en termes d’exclusion.

Le budget Insertion de notre collectivité est le reflet direct du marasme économique actuel. Les propositions de la DM2 ne font qu’enregistrer cette spirale infernale que nous dénonçons depuis des années, à savoir la hausse dramatique des besoins des populations, qui se manifeste en particulier par l’explosion des dépenses d’action sociale, sans ressources suffisantes du Département pour y faire face.

Lire la suite...

 

Lille, le 21 novembre 2016

Union Départementale

pour le Don du Sang bénévole du Nord

Monsieur Daniel SERGEANT

Président

Monsieur le Président,

J’accuse réception de votre courrier en date du 5 novembre, par lequel vous me faites part, ainsi qu’aux membres de mon Groupe, de votre déception quant à la suppression par le Département de la subvention attribuée jusqu’ici chaque année à l’Union Départementale pour le Don du Sang bénévole du Nord.

Tout d’abord, sachez que cette décision incombe à la majorité départementale, de droite et du centre, issue du scrutin de mars 2015. Elle est l’un des nombreux aspects de la politique d’austérité déclinée au lendemain des élections.

Notre Groupe s’y oppose avec force en intervenant en séances et en votant contre toute diminution ou suppression de subvention au monde associatif notamment.

Les élus du Groupe Communiste du Département partagent donc votre indignation, ainsi que celle des nombreux bénévoles engagés dans le geste citoyen qu’est le don du sang.

Lire la suite...

 

Charles Beauchamp vous informe qu'il tiendra une permanence ce mercredi 9 novembre 2016 de 18h à 19h à la Salle Georges Brassens de MASNY.

 

Cette Décision Modificative ne comporte que des ajustements budgétaires courants, classiques en cours d’exercice.

Ici apparaissent les nouvelles incidences financières de certaines mesures décidées au niveau national, notamment la hausse du point d’indice et la mise en œuvre de la loi d’adaptation de la société au vieillissement. Je reviendrai tout à l’heure sur la baisse des dotations de l’Etat.

Pour le reste, il ne s’agit que de la poursuite des politiques décidées par la majorité départementale lors du vote du budget primitif en avril dernier, auxquelles notre Groupe continue de s’opposer.

Toutefois, nous nous attendions à connaître la position de l’Exécutif sur la question épineuse du financement du RSA pour cette fin d’année. Je rappelle qu’il a manqué l’équivalent du dernier mois de RSA pour 2015 et que le budget primitif 2016 a volontairement inscrit des crédits à hauteur de ceux de 2015, donc insuffisants pour finir l’année. Cette décision politique ne nous choque pas.

Lire la suite...

 

La méfiance généralisée de tous contre chacun, la méfiance des citoyens à l’encontre de leurs représentants élus et des institutions républicaines, la méfiance sur l’utilisation des deniers publics.

Un torrent médiatique s’emploie à alimenter ces comportements de repli sur soi, à nourrir la suspicion permanente. Et en particulier, taper sur les fonctionnaires, forcément des « privilégiés » et des « fainéants », taper sur les collectivités locales, forcément « dispendieuses », taper sur les élus, forcément « coupés des réalités » voire « corrompus », cela est devenu pour certains un fond de commerce. Cette soupe conservatrice et nauséabonde nous est servie à longueur d’année. Nous vivons sous le règne des petites phrases politiques qui valent mieux qu’un programme, sous le règne des commentaires haineux sur les réseaux sociaux qui remplacent la réflexion citoyenne.

On peut choisir d’entretenir ces dérives, ou on peut choisir d’y résister. Nous considérons, au Groupe Communiste, que le devoir d’un élu est aussi de proposer à ceux qu’il représente les armes intellectuelles pour décrypter l’actualité, analyser un enjeu de société, autrement qu’en suivant simplement l’air du temps. Cela revient, finalement, à vouloir tourner le dos au populisme.

Lire la suite...

 

Charles BEAUCHAMP tiendra une permanence ce mercredi 12 octobre 2016 à AUBERCHICOURT salle Coquelet.

 

Lille, le 4 octobre 2016

Communiqué de presse

Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Apparentés

Conseil Départemental du Nord

De nombreux Nordistes nous ont fait l’écho de leur incompréhension en recevant leur feuille d’imposition. Ils n’ont pu que constater une forte hausse du montant de leur taxe foncière.

Cette situation vient de la décision de la majorité de droite du Département d’augmenter de 25 % le taux de la taxe foncière. En moyenne, les foyers nordistes devront s’acquitter de 70 euros supplémentaires !

Le Groupe Communiste a voté contre cette augmentation, qui fait reposer sur le porte-monnaie des habitants la charge de colmater les finances départementales. Les Nordistes n’ont pas à payer la facture des désengagements continus de l’Etat et de l’absence de politique économique des Gouvernements successifs sur le front de l’emploi.

Lire la suite...

- page 1 de 32

 

Bienvenue sur mon blog

Je suis heureux de vous accueillir sur mon blog qui, jour après jour, vous permettra de suivre mes actions.
Blog des blogs